.

Appel à communications, Atelier national 2018: L’interprète à l’ère de la redécouverte des paysages

Actualités - Image d'intro

De plus en plus, les gens prennent conscience de l’importance des paysages dans leur vie. On peut vouloir découvrir les riches paysages urbains façonnés par les diverses cultures qui y habitent, se ressourcer dans une nature encore sauvage ou découvrir ce qu’a pu être le paysage d’un territoire hier ou il y a quelques millions d’années. La présence d’un guide, d’un interprète, d’un outil de découverte s’avère essentielle à cette démarche. Les interprètes du patrimoine partout au Québec peuvent et doivent jouer un rôle central dans cette façon de découvrir, apprivoiser et apprécier les paysages qui nous entourent pour les faire nôtres, les faire entrer dans notre vie.

Proposez une présentation: L’AQIP invite les personnes désirant intervenir lors de l'Atelier national à soumettre leurs propositions de communication orale. Les présentations pourront prendre la forme d'ateliers, de récits de pratiques, de présentations d'outils, etc.

Veuillez nous faire parvenir par courriel à aqip@aqip.ca au plus tard le 2 octobre 2018:

  • un résumé de votre présentation (200 mots maximum)
  • le titre de votre présentation
  • votre C.V

Informations complémentaires

  • Les présentations auront lieu le vendredi 2 novembre.
  • Les présentatrices et les présentateurs bénéficient de l’inscription gratuite aux activités de l’Atelier national.
  • La durée des présentations est variable mais ne doit pas dépasser 30 minutes. Chaque présentation sera suivie d’une période de questions.
  • Renseignements et information : aqip@aqip.ca

Afin d’orienter vos propositions, voici les sous-thèmes retenus:

  1. Tendances et les évolutions au niveau mondial en matière d’interprétation des paysages : Quel est l’impact sur le travail de l’interprète du patrimoine du tourisme récréatif, des reconstitutions de paysage, de la ludification? Quel rôle peuvent jouer les outils technologiques tel que les outils de reconstitution 3D et la réalité augmentée ou virtuelle dans les domaines du patrimoine? Comment l’interprète du patrimoine peut-il intégrer ou influencer l’utilisation de ces outils pour faire découvrir, connaître et apprécier les paysages actuels ou passés aux visiteurs?
  2. Connaître les paysages : De quoi a besoin l’interprète du patrimoine pour connaître et apprivoiser les paysages qu’elle ou il doit interpréter? Quels sont les éléments essentiels à l’analyse du  paysage? Comment fait-on pour intégrer aux outils d’interprétation les concepts reliés au paysage des diverses nations autochtones, que ce soit au niveau de la toponymie ou de leur conception du monde? Comment peut-on utiliser les outils de protection et de mise en valeur du patrimoine dans une perspective de développement durable?
  3. Actualisation et optimisation des pratiques d’interprétation: Comment développer des objectifs pour la transmission des connaissances et du savoir concernant les paysages? Quelle approche doit-on adopter? Quel est le rôle de la médiation culturelle? Comment peut-on identifier, attirer et développer des auditoires pour ces outils d’interprétation des paysages?
  4. Aspects spirituels, philosophiques et artistiques des paysages : Les lieux d’interprétation doivent-ils être figés dans le temps ou doivent-ils évoluer? La notion de paysage est, à l’origine, le résultat d’une appréciation artistique ou esthétique de notre environnement; cette sensibilité est-elle préalable à l’appréciation du paysage? Peut-elle être induite par l’interprète?

Une sélection sera faite à partir de toutes les propositions soumises par le comité de l'atelier national. Toutes les personnes ayant soumis une proposition seront contactées que leur proposition ait été retenue ou non.

 

Retour à la liste des nouvelles